LEO
Maandenlang leefde ik in mijn vrachtwagen
LEO

OUVREZ LES YEUX - Vu - IL SEMBLAIT VRAIMENT GENTIL

VU-200px Vu - IL SEMBLAIT VRAIMENT GENTIL

Ma mère est morte quand j’étais petit. Mon frère et moi sommes alors allés vivre chez mon père. Puis, des criminels ont tué mon père, et pour des raisons que je ne connais pas, un ami de mon père nous a emmenés aux Pays-Bas. Nous n’avions pas de papiers. En 2002, nous nous sommes retrouvés dans un centre pour demandeurs d’asile. Année après année, nous étions envoyés d’un endroit à un autre. Cela nous rendait fous. On ne pouvait rien faire, on n’avait pas d’avenir, alors je suis parti, en laissant mon petit frère.

Dans une salle de jeux vidéos, un homme est venu me parler et m’a ensuite emmené au restaurant. Il m’a demandé où j’habitais. Quand je lui ai dit que je n’avais nulle part où aller, il m’a proposé de rester chez lui pour quelque temps. Il semblait vraiment gentil.

J’ai été enfermé pendant des mois, maltraité par beaucoup d’hommes, jusqu’au jour où la police a fait une descente dans la maison. Il m’avait préparé à cela. J’étais terrorisé. Une policière m’a dit que j’avais le choix : celui d’empêcher ces hommes de faire d’autres victimes. En racontant mon histoire.

J’ai tellement honte et j’ai encore plus peur. Pourtant, j’ai choisi de raconter mon histoire. L’homme n’a pas encore été jugé et je n’ai toujours nulle part où aller. Le pays où je suis né ne me laissera pas revenir, car je n’ai pas de papiers, et les Pays-Bas ne voient aucune raison de me laisser vivre ici non plus. Pour l’instant, je suis en sécurité, mais quand est-ce que je me sentirai vraiment en paix ? — VU

OUVREZ LES YEUX
SUR LA TRAITE DES ÊTRES HUMAINS

logoos-comensha-open-mind-130

#OuvrezLesYeux